Prolonger la vie des fruits et légumes bio

Comment prolonger la durée de vie des fruits et légumes bio ?

Pour prolonger la vie des fruits et légumes bio et les garder frais au maximum, il est important d’appliquer certaines règles élémentaires de stockage.

Cela sera particulièrement utile, car les fruits et légumes bio sont par défaut bien plus fragiles que ceux du conventionnel. (variétés spécifiques, cueillette à maturité, pas de traitement chimique après récolte…).

Ces solutions ne sont pas universelles, car elles dépendent de vos équipements (chambre froide dédiée uniquement aux fruits et légumes, brumisateur automatique, tapis réfrigérant…).

En théorie, il faut pour les légumes :

  • Les légumes feuillus (choux , les salades, cresson, laitue, mâche…) : Mettez-les en priorité en chambre froide et humidifiez les.
  • Les champignons, artichauts, endives, courgettes, haricots verts et betteraves : Ne les humidifiez pas et mettez-les en chambre froide après les légumes feuillus.
  • Les légumes racines (sans fanes), les condiments, les tomates, aubergines, poivrons et courges (non coupées) : laissez-les en rayon.
  • Les choux : pour ceux qui sont peu fragiles, laissez-les en rayon, mais couvrez-les d’une toile humidifiée. Pensez à laver les toiles régulièrement à l’aide d’une lessive bio-écologique pour éviter toute contamination.
  • Les pommes de terre vrac : couvrez-les directement avec une surface suffisamment grande pour les protéger de la lumière.

Et pour les fruits : 

  • Les pommes : elles émettent un gaz qui accélère le mûrissement des autres fruits et légumes, conservez-les au réfrigérateur, dans un sac troué et loin des autres fruits et légumes. Autrement, elles peuvent vivre dans un endroit sombre.
  • Les avocats : ne les mettez pas au réfrigérateur, mais dans un sac en papier.
  • Les bananes : les bananes laissées sur le comptoir mûrissent rapidement, mettez-les au réfrigérateur si elles commencent à brunir. La peau continuera à brunir, mais le froid empêchera l’intérieur de mûrir.
  • Les baies : 
    • conservez-les au réfrigérateur dans un contenant sec et lavez-les seulement quand vous êtes sur le point de les consommer. 
    • Plongez-les une trentaine de secondes dans de l’eau bouillante, en les remuant dans le panier. Étalez ensuite ces baies sur un essuie-tout sec avant de les mettre au réfrigérateur. Cette méthode élimine les moisissures qui se développent si rapidement.
  • Les autres fruits : oranges, citrons et melons peuvent rester dans le bac à légumes s’ils demeurent loin des autres fruits et légumes. Les fruits à noyau (abricots, pèches, prunes, etc.) se gardent dans un sac en papier posé sur le comptoir jusqu’à leur mûrissement. Rangez-les au réfrigérateur quand ils sont mûrs.

Vous pouvez étaler les produits restants des toiles humidifiées, qui les garderont au frais et augmenteront le taux d’hygrométrie pour la nuit.

Dans le frigo, évitez de placer les palettes dans le courant d’air des ventilateurs et asperger de temps en temps de l’eau sur les parois. Veillez à faire vérifier régulièrement par un spécialiste le bon fonctionnement de la chambre froide (taux d’humidité…), ce qui améliorera la durée de vie des produits.

Conclusion : Optimiser la conservation des fruits & légumes bio

En conclusion, pour optimiser la conservation des fruits et légumes bio, il est donc important de bien gérer les flux.
Cela implique d’ajuster au mieux les commandes (bien suivre le cadencier), de ne pas trop charger les rayons et d’éviter le maximum de chocs thermiques aux produits. (ex : va-et-vient réguliers en chambre froide).

Mais aussi de bien connaître la particularité des produits et leur compatibilité réciproque.

Source : http://www.biolineaires.com/rayon_fruits_et_legumes_bio__les_cles_de_la_reussite/