Les caractéristiques des pommes de terre

Lorsque l’on commence à regarder les variétés de pommes de terre, on se retrouve submergé de noms tous plus originaux les uns que les autres. Pas toujours facile de s’y retrouver parmi tant de variétés différentes ! Ces dernières ont des caractéristiques spécifiques qui sont à prendre en compte en fonction de l’utilisation qu’on souhaite en faire.

Un des premiers critères est la précocité de la pomme de terre. Cette caractéristique est liée à la durée de culture des pommes de terre. En fonction du nombre de jours avant la récolte, elles sont classées dans différents groupes.

Récoltées avant 90 jours : variété précoce
Récoltées avant 110 jours : variété semi-précoce
Récoltées avant 120 jours : variété semi-tardive
Récoltées après 120 jours : variété tardive

Les variétés précoces se conservent moins bien que les tardives et doivent être consommées rapidement. A l’inverse on utilise les variétés tardives pour les pommes de terre de conservation, qui pourront être stockées sur une longue période et consommées durant l’hiver. Suivant les sources, vous pourrez trouver de légères différences de précocité sur une même variété, certaines étant entre deux groupes. Si vous souhaitez cultiver quelques pommes de terre et que vous êtes de nature impatiente, nous vous conseillons les variétés précoces.
Attention cependant, la précocité ne doit pas être confondue avec le fait que la pomme de terre soit primeur ou non ! En effet, une pomme de terre primeur est récoltée peu avant sa maturation. Elle sera légèrement plus petite et aura la peau plus fine. Sa teneur en vitamines sera plus élevée, et celle d’amidon plus faible. Généralement, les variétés précoces sont des candidates de choix pour en faire des pommes de terre primeur.

Enfin, la qualité de la chair est à prendre en compte en fonction de l’utilisation culinaire que l’on compte en faire. Une chair ferme tiendra bien la cuisson à l’eau et à la vapeur, et peuvent également servir pour les salades. Les chairs tendres tiendront également les cuissons à l’eau et à la vapeur, mais seront à privilégier pour la cuisson au four, pour faire des purées, ou des gratins. Enfin, les variétés farineuses ne tiennent pas aux cuissons à l’eau et à la vapeur mais sont parfaites pour les soupes, les purées, et les frites.

La cuisine est avant tout une affaire de goût, et il est possible que des variétés utilisées pour des frites ne vous plaisent pas en tant que telles. N’hésitez pas à faire vos expériences et à nous les partager !