Comment mettre en avant ses fruits et légumes bio

Mettre en avant l’offre de fruits et légumes


Ce mois-ci nous nous sommes intéressés au rayon de fruits et légumes, il peut parfois avoir l’air difficile de mettre en valeur son offre de fruits et légumes bio, de réussir à présenter une offre attractive et complémentaire. Il s’agit d’un véritable travail de réflexion. Nous allons voir quelques méthodes qui permettent de mettre en avant l’offre de fruits et légumes.

Mettre en valeur le rayon :

 

Travailler l’aspect et l’attractivité du rayon :

Vous pouvez travailler l’aspect et l’attractivité du rayon en jouant sur l’alternance des couleurs, la massification, regrouper les références par familles et par utilisation complémentaire, adapter le “facing” de chaque produit à la saison.

Pensez à sortir les produits de leurs emballages d’origines (présentations en paniers, corbeilles), à réapprovisionner régulièrement au cours de la journée et brumiser dès que nécessaire.

Créer des univers :

Pour mettre en avant une ou plusieurs familles de produits, utiliser les îlots ou têtes de gondole et différencier en rayon les produits de masse, à forte rotation, des produits suscitant l’achat d’impulsion.

Renforcer la communication :

Le consommateur bio est de plus en plus averti. Outre l’étiquetage légal, n’hésitez pas ainsi à accompagner notamment les lancements de nouvelles gammes :

  • fiches recettes
  • fiche produit,
  • fiche producteur

Animer le rayon :

Notamment par des dégustations régulières, favorisant l’achat d’impulsion. Réaliser des opérations conjointes avec d’autres rayons (exemple : associer une promotion sur des fruits et du sucre en même temps pour une opération confiture).

Ces opérations participent de plus à une dynamique globale du magasin, dont les retombées se font sentir aussi bien en interne (salariés/travail en équipe) qu’en externe (satisfaction clients).

 

Anticiper et réfléchir, pour mieux mettre en avant l’offre de fruits et légumes :

Idéalement, les mises en avant doivent être planifiées par écrit et travaillées en amont en partenariat avec vos fournisseurs.

Nous pouvons ainsi différencier 3 périodes de mises en avant bien distinctes :

Les mises en avant de début de campagne :

Elles permettent de valoriser une nouvelle gamme de produits. Une baisse de prix est généralement assez peu significative sur des produits « en lancement », ses effets sont relativement limités.

Sur ces produits en démarrage, le client agit plus sur des notions d’achats d’impulsion, d’achat-plaisir.

Les mises en avant de pleine campagne :

Ici, contrairement aux mises en avant de début de campagne, nous sommes sur des produits généralement à plus forte rotation, où la concurrence est vive. Ainsi, l’influence d’une mise en avant accompagnée d’une baisse de prix aura des effets immédiats sur les ventes.

Ces opérations de pleine campagne doivent être réfléchies : anticipation fournisseur, volumes à prévoir, connaissance de l’environnement concurrentiel, valorisation et disposition en rayon, information au consommateur et mesure des retombées et incidences (en termes de volumes, d’impact sur la marge et de satisfaction client).

Les mises en avant de fin de saison :

Les mises en avant de fin de saison sont des opérations moins fréquentes, il s’agit en effet dans la plupart du temps de terminer un produit ou une gamme dont la qualité commence parfois à être moins régulière, tout en limitant les risques de pertes pour les magasins.

Source : http://www.biolineaires.com/mettre_en_avant_et_theatraliser_l_offre_fruits_et_legumes/